Faites attention aux accessoires !

 

Facile à trouver, ils participent pour beaucoup à votre tenue et méritent qu'on s'y arrête...

LES GANTS

 

Une femme élégante ne sort jamais sans ses gants !

Longs, courts, en dentelle, en crochet ils font partie intégrante de la tenue des femmes du 19e siècle aux années 60.

Mais ils n'étaient pas réservés aux femmes, les dandies des années 20/30 les portaient eux aussi...

les lunettes

 

Qu'elles soient de soleil ou de vue doivent s'accorder à votre tenue...

Ainsi une parfaite pin-up ne porte pas de "hublots" typiques des années 70 mais des "fine eyes cat"...

De formes rondes à montures métalliques jusque dans les années 20, on les trouve ensuite -toujours en verres circulaires- en montures synthétiques ou en écaille.

Parmi toutes les marques l'une d'elles ressort particulièrement avec 2 modèles qui sont encore aujourd'hui des références : Ray-Ban.

Son premier modèle fut "l'Aviator" d'abord fabriqué pour l'armée de l'air américaine.  Après un passage à vide dans les année 50 elles revinrent sur le devant du marché dans les années 70.

Durant les années 50 la marque américaine sortit un autre modèle : les Wayfarer qui avec leur monture en plastique séduisirent le monde entier.

Durant la même période la firme Shuron sort une monture dite Browline (pour ligne de sourcil) qui encore aujourd'hui symbolise à elle seule les années 50 et 60 pour les hommes.

Du côté des femmes c'est aussi après la seconde guerre que les formes (grâce aux matières plastiques) peuvent évoluer. Ainsi les très caractéristiques cat-eye (oeil de chat) des années 50/60 aux extrémités relevées, puis les formes "Hublots" des années 60/70.

AVIATOR
WAYFARER
SHURON BROWLINE
CAT-EYE
HUBLOT

le chapeau

 

Feutre, panama, canotier, béret, casquette, melon... pendant longtemps il fut inconcevable de sortir sans son couvre-chef. D'abord utilitaire car un chapeau protège du froid, de la pluie et du soleil, il fut aussi un élément d'élégance dans les tenues, voire un signe de reconnaissance de certaines corporations.

Parmi tous un seul est vraiment mixte : le béret. Bleu foncé, rouge, quelle que soit sa couleur tout le monde l'a porté...

La casquette plus masculine, existe encore aujourd'hui dans de nombreux modèles. Large et à 8 pans plutôt 1900/1920, elle devient plus petite et à un seul pan jusqu'à nos jours, mais se trouve déclinée en de multiples versions, marin, chauffeur de loco, portier...

Un autre bien connu pointe le bout de son nez, immortalisé par Maurice Chevalier et Fred Astaire : le canotier. Apparu au 19e siècle, il symbolise l'entre-deux-guerres. A la fois élégant et décontracté il fut lui aussi porté par les femmes, les garçonnes s'en emparant dans les années 20.

Enfin le feutre, coiffure incontournable de tout bon détective privé, reste un classique beaucoup porté des années 30 à 50.

Pour les femmes le chapeau fut un élément très important de leur garde-robe durant les 60 premières années du 20e siècle et à ce titre les modistes rivalisaient de créativité et d'innovation. A voilette, orné de plumes, à bord large, cloche... chacune choisissait ses chapeaux en fonction de ses goûts...

 

Pour terminer cette présentation un petit rappel : n'oubliez

pas mesdames qu'une femme élégante se doit d'avoir un sac

à main !

ANNEES 20
ANNEES 50
ANNEES 70