Il n'est pas toujours évident de s'y retrouver dans les looks... que mettait-on dans les années 20, 40, 60 ?

Voici quelques exemples caractéristiques des grandes périodes du siècle dernier...

1900 - 1920

les femmes sont encore tenues de porter un corset sous des jupes ou robes longues qui cachent leurs chaussures ou botines à talons bobine.

Le chapeau est obligatoire et seules les filles de mauvaise vie sortent "en cheveux".

Grâce à la bicyclette elles s'émancipent, les plus osées portant même une culotte pour rouler !

1920 - 1939

Bien que ses dimensions aient déjà diminué pendant la première guerre mondiale, il faut attendre le début des années 20 pour que disparaisse le corset, alors que Paul Poiret grand couturier parisien l'avait lui déjà abandonné avant 1910 dans ses créations. Les femmes jouent les garçonnes portant le smoking et le pantalon. Leurs robes sont "tubulaires", elles optent pour des silouettes filiformes. Les robes et jupes raccourcissent nettement s'arrêtant sous les genoux. Les chaussures ont des talons mi-hauts tandis que les chapeaux "cloche" font fureur ainsi que les bandeaux (souvent ornés de plumes).

Le pantalon se porte très large masquant au maximum les formes...

1940 - 1945

Les tailles sont de nouveau marquées, les robes et jupes sont toujours sous le genou, les vestes se cintrent, les chaussures à semelles compensées apparaissent et les talons gagnent en hauteur sur les chaussures du "dimanche", le chapeau cloche disparaît et est remplacé par de nombreux modèles inspirés des grands modistes...

Les plus élégantes du fait des restrictions dues à l'occupation inventent le body art en se teignant les jambes avec du thé et en dessinant les coutures de leur bas ! Les autres optent pour des soquettes...

1945 - 1965

La fin de la guerre marque un point de bascule important dans la mode. Les américains débarquent en 1944 apportant avec eux outre le coca cola et le blue jeans une fibre synthétique magique : le nylon...

Les tailles se ressèrent grâce à des serre-tailles élastiques, les bas sont en nylon et non plus en soie, les pantalons se resserent aussi épousant les formes, les chaussures voient leur talon s'affiner jusqu'à devenir aiguille, le chapeau toujours obligatoire pour une femme élégante au début des années 50 -toujours accompagné d'une paire de gants- tend à disparaître dès la fin de la décennie se voyant réservé aux grandes occasions...

Les jupes et robes se rallongent, robes crayon prêt du corps pour la journée, la robe du soir "new look" étant elle large et portée avec des jupons amplifiant son volume, ou sans pour la journée. Un pantalon s'arrêtant sous le genou fait fureur surtout dans les stations balnéaires : le corsaire. Les adolescentes s'émancipent, voyant apparaître une mode qui leur est réservée. Brigitte Bardot rend mondialement célèbre le vichy de ses robes circulaires.

1965 - 1980

Des yéyé aux hippies... si en 1965 la mode est encore très inspirée des classiques des années 50 -jupes sous le genou, pantalons serrés, chemisiers, pulls, vestes cintrées, chaussures à talons hauts et fins ou ballerines- on voit bientôt arriver des USA une nouvelle tendance qui va bouleverser l'univers de l'habillement : les hippies, tandis que nous arrive d'Angleterre une "petite" nouvelle : la mini-jupe...

pantalons pate d'éléphant, couleurs criardes (orange, jaune, vert pomme...), robes longues vaporeuses ou mini dévoilant les jambes,  on met des chaussures habillées à talons plats et carrés, ou des sabot directement arrivés de Suède...

Et pour aller avec une mini-jupe rien de telle que des bottes, voire des cuissardes.

On note un retour du chapeau -de préférence à bord large- et l'arrivée du foulard porté en bandeau...